[CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Ven 3 Mar - 19:46

Salut à tous,

J'ouvre ce sujet pour présenter mon personnage Smile

Je suis en train de finaliser l'écriture du premier jet de son background.
C'est une histoire assez développée et fouillée et j'ai dû inventer une partie du fluff du monde dans lequel se déroule la campagne.
J'espère ne pas avoir inventé de choses impossible et que la correction du MJ ne m'obligera pas à tout revoir xD

En très bref en sans spoilers, le personnage que je souhaite jouer est une magicienne/bibliothécaire efle d'une centaine d'années qui après avoir découvert une part du passé de ses parents vis une crise identitaire et décide de quitter la capitale Haut Elfe pour se découvrir et savoir qui elle est vraiment car elle aura une grande décision à prendre dans l'avenir.

Du coup j'ai besoin de quelques informations pour finir mes Carnets de Voyage v.1.0 Smile

- Comment s'appelle la capitale (ou la grande ville) des Hauts Elfes? Syndoril, la Cité aux blanches ramures
- Comment s'appelle le roi des Hauts Elfes? La souveraine actuelle se nomme Galaëlle Main d’étoile
- Comment s'appelle le roi des Elfes Noirs?
- Je n'ai pas utilisé le terme "roi" pour le "roi des elfes noirs" mais le terme "Suprême Voïvode", je garde ou je change?
- Comment s'appelle la capitale (ou la grande ville) des Elfes Noirs?

Voilà pour le moment, dès que j'ai les réponses à ses questions je vous posterai le premier jet pour corrections! Wink[Perso]


Dernière édition par Moxi le Lun 24 Avr - 12:18, édité 4 fois
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Mar 7 Mar - 11:57

hello Maelwë,
je lance les investigations et te répond au plus vite.

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Mar 7 Mar - 16:17

Ok merci Smile
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Mer 8 Mar - 20:18

Le royaume elfique de Hautesylve correspond géographiquement à la forêt du même nom. Depuis d’innombrables générations, les elfes sont gouvernés par une reine. La souveraine actuelle se nomme Galaëlle Main d’étoile. En temps normal, les visiteurs sont autorisés à entrer dans le royaume lorsqu’ils ont une raison valable de s’y rendre, généralement pour du commerce ou pour consulter un sage. Les elfes hauts sont en effet particulièrement réputés pour leur érudition. Pour la plupart des étrangers, la visite se limite à Syndoril, la Cité aux blanches ramures, capitale du royaume. La ville a été bâtie autour de l’arbrecœur, le père de la forêt, un formidable Mallörn qui représente le cœur de la culture elfique. Un lieu symbolique, le joyau des arts, des sciences et de la magie d’un peuple qui chérit ses traditions et ses secrets. Les hauts-elfes, notamment sous le règne de Galaëlle Main d’étoile, ont développé une plus grande ouverture vers l’extérieur.
Les elfes sylvains, quant à eux, vivent dans la forêt et empêchent les visiteurs de s’y « égarer » par inadvertance. Pour leur propre bien. Car la forêt des elfes reste très sauvage et les créatures qui y vivent ne sont pas toutes inoffensives

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Mer 8 Mar - 20:32

je suis en train de trier les infos sur les drows car je ne sais pas encore quel est le degrés de connaissance de Maelwë à l'égard des elfes noirs et de l'histoire.

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Mer 8 Mar - 21:06

On espère tous que Malwë ul del Urilee... aura un surnom ou un diminutif !

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Manu le Mer 8 Mar - 21:36

don-diego a écrit:On espère tous que Malwë ul del Urilee... aura un surnom ou un diminutif !

Je propose "Roger"...

OK, je sors. Embarassed

Manu

Messages : 62
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 37
Localisation : Avensan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Jeu 9 Mar - 10:05

Attention! Si c'est Roger, il aura un visuel du perso à son image.
en ce qui concerne les Elfes noirs, on sait juste qu'il y a une éternité, certains elfes se sont réfugiés sous terre pour une obscure raison.
Une déesse maléfique s'est alors emparée de leur âme et ils sont redevenus un peuple fier qui domine et terrorise les royaumes souterrains des terres d'Osgild. Ils vouent une haine sans borne à leur cousin de la surface.
leur société est une tyrannie matriarcale et d'antiques légendes parlent d'une reine-araignée...

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Dim 12 Mar - 1:09

Ha oui c'est carrément une haine sans bornes entre les deux peuples?
Bon je vais revoir une partie de mon récit alors... ^^'
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Mar 14 Mar - 18:11

J'aurais besoin de connaitre le nom de l'endroit dans lequel on va commencer la campagne, le nom de la ville et de la région si possible et un endroit où donner rdv à ma cousine (le perso de Roxane)
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Mar 14 Mar - 19:16

Hello hello

Alors j'ai bientôt fini d'écrire! Very Happy

Le bg de mon perso se divise en trois lettres:

Une lettre de Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar (mon perso) à sa cousine Maeldes.

Une lettre de Raerauntha ul del Urilee (la mère de mon perso) à Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar (mon perso).

Une lettre de Lathlaeril ol nar Ihimbrashkar (
spoiler:
le père de mon perso
) à Raerauntha ul del Urilee (la mère de mon perso).

Ces trois lettres, forment une histoire qui raconte l'origine de mon perso ainsi que sa situation actuelle.

C'est le premier jet donc sujet à corrections donc n'hésitez pas à me signaler s'il y a des incohérences ou des impossibilités ou si certains éléments entrent en conflit avec des choses que vous auriez voulu mettre en place.

Il me reste la troisième lettre à rédiger, mais je vous poste déjà les deux premières afin qu'on commence les corrections Smile
Voilà, bonne lecture!

Edit: bon Roxane a lu le bg et elle a décidé que nos persos n'étaient plus liés par des liens familiaux. Donc j'édite les posts pour changer cet élément.


Dernière édition par Moxi le Mar 14 Mar - 20:17, édité 1 fois
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Mar 14 Mar - 19:22

La lettre de Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar (mon perso) à sa cousine Maeldes.


 Ma chère cousine, je t'écris cette lettre car ma situation est critique.

 Par où commencer?

 Il s'est passé tant de choses durant cette dernière semaine que je ne sais plus très bien moi-même comment j'en suis arrivé là...

 Tous cela a commencé il y a six jours, au soir de l'anniversaire de mes cent ans.
J'ai trouvé dans ma chambre un étrange colis. Emballé dans une étoffe noire se trouvait un bourdon de pouvoir au dessin torturé et clairement étranger à l'artisanat Haut Elfe ou Elfe Sylvain. Une provenance humaine, naine, orc ou gnome était aussi à exclure; la facture de ce bâton était bien trop éloignée des standards des forgesorts de ces races.
Aucune lettre ou note n'accompagnait ce que je pensait être un singulier cadeau d'anniversaire.
Je me suis alors naturellement tournée vers l'expertise de ma mère et malgré l'heure tardive j'allais la trouver dans ses appartements, emportant l'étrange bâton sous le bras.
 A peine avais-je parcouru une cinquantaine de mètre qu'une brigade du Tedolon me tomba dessus et me mis aux fers et confisqua le bâton. Apparement j'étais en état d'arrestation. Je fus conduite directement en Salle du Jugement où je fus rapidement rejointe par cette salle charogne d'Uanor ul del Nùrben qui s'assis à la place du juge. Une autre délégation du Tedolon ne tarda pas à rejoindre la salle, suivi quelques instants plus tard par la Reine Galaëlle Main d'Etoile en personne et en robe de nuit! C'était irréel! Deux heure de ça nous faisions la fête pour mon anniversaire et là je me retrouve les mains liées, au banc des accusés devant les Tedolon et la Reine en robe de chambre! Je ne savais alors pas ce que j'avais fait mais ça devait être grave...
Lorsque la reine parût, le silence se fit et ce chien d'Uanor prit la parole. Il fut aussitôt coupé par un geste de la main de la Reine qui lui intima l'ordre de faire silence. La Reine Galaëlle posa sur moi un regard inquisiteur pénétrant qui me fit presque défaillir. La Reine Galaëlle ne m'a jamais porté dans son cœur, c'est un fait connu bien que j'en ignore la raison. Je sais qu'elle et ma mère étaient des amies d'enfance proches mais que leur relation s'est dégradée mais ma mère n'a jamais évoqué le sujet.
Alors que j'étais au bord de l'évanouissement, la Reine détacha enfin ses yeux de moi et déclara que la séance pouvait commencer. Elle alla s'installer sur son trône, siégeant au dessus du fauteuil du juge qu'occupait Uanor.

 La séance démarra sans autre procédure, apparement tout le monde savait de quoi il s'agissait sauf moi...
Alors qu'Uanor énumérait le chef d'accusation et l'enjeu du procès qui allait avoir lieu, j'eus l'occasion d'apprendre qu'il était question d'une violation de clause d'un contrat magique. etaient impliqués dans cette affaire la Reine elle-même, moi et je fus parfaitement surprise d'entendre le nom de ma mère: Raerauntha ul del Urilee.
Apparement le Tedolon avançait la preuve que j'avais brisé ce mystérieux contrat en entrant en possession du bourdon de pouvoir que j'avais trouvé trente minutes plus tôt dans ma chambre. Tout cela était si confus mais je n'osais pas interrompre la séance pour demander de quoi tout ceci s'agissait. La présence de la Reine me tétanisait, j'avais vraiment l'impression que quelque chose de terrible m'attendait même si j'ignorait encore la nature de mon crime. Mais crois-moi ma cousine, la Reine ne se déplace pas au milieu de la nuit pour présider à un procès en robe de chambre si la situation n'est pas exceptionnellement grave...
Toujours est-t-il que cette mascarade n'eut pas vraiment le temps de durer car après quelques minutes des bruits sourds commencèrent à se faire entendre au cœur du bâtiment. Il devint rapidement clair que quelque chose approchait en détruisant les murs, les portes et le mobilier sur son passage. Puis les lourdes portes de la Salle du Jugement volèrent avec une violence inouïe. Je fus alors abasourdie de découvrir que c'était ma mère qui avançait vers nous en posture de combat, entourée d'une telle quantité d'énergie arcanique que ses pieds ne touchaient même plus terre; elle glissait littéralement au dessus du sol, dans un mouvement lent mais inexorable. Elle était méconnaissable, ses yeux n'était plus que des puits de lumière dorée et elle était visiblement très, très, très en colère...
 A son entrée, quelques mages les plus hardis du Tedolon adoptèrent eux aussi une posture de combat mais lorsque la Reine se leva et pris elle aussi une attitude combative, tous se rétractèrent, assumer une posture de combat en présence de la Reine lorsqu'elle est fâchée n'est apparement pas quelque chose de très malin à faire. Tous se rétractèrent sauf ma mère qui continuait d'avancer vers le siège du juge Uanor.
Galaëlle prit la parole et ordonna d'une voix inhabituellement féroce: «  Raerauntha je t'ordonne de quitter ta posture de combat dans l'instant sous peine de lourdes sanctions! »
 Les mots ne pourront jamais rendre justice à la terreur qui s'empara de moi; la Reine Galaëlle Main d'Etoile enveloppée de lumière bleue, des éclairs d'énergie émanant de ses yeux frappant aléatoirement les murs, le sol et le plafond, un vent furieux tourbillonnant dans la Salle du Jugement et jetant toutes les fournitures au sol, éclatant le verre des fenêtres et arrachant les bannières; le tout dans sa robe de nuit ce qui ajoutait au caractère irréel de la situation. Mais ma mère ne semblait pas être encline à la coopération. Je me demandais même en cet instant si elle avait entendu le commandement de la Reine. Mais chacun ici présent était sûr d'une chose. Bien qu'une Archimage des plus redoutables, Raerauntha ul del Urilee ne pourrait pas tenir tête à Galaëlle Main d'Etoile. Mais si un affrontement entre ces deux êtres d'une puissance aussi démesurée devait avoir lieu, la forêt de Hautesylve en paierait un pris exorbitant... La tension était donc palpable, la Reine cherchait à éviter à tout prix le départ d'un combat. Mais ce qui suivi se déroula si vite que j'ai encore maintenant du mal à remettre le cours des événement dans l'ordre. Une série de téléportations se produisit, des mages du Tedolon disparurent dans une fuite précipitée, ma mère et la Reine se téléportèrent à différents endroits de la pièce, des gerbes d'énergie fusèrent de part et d'autre puis ma mère apparut brusquement à mes cotés et invoqua une sphère d'Interdiction autour de nous. Nous nous retrouvâmes alors au cœur d'une tourmente invraisemblable mais le calme régnait paisiblement au sein de cette sphère magique. Alors qu'Uanor et le Tedolon déchaînaient leur magie sur la barrière qui la protégeait et que tout à l'extérieur n'était que chaos et confusion, je compris que le Tedolon n'était plus en attente d'un procès équitable mais qu'une débauche d'autant de magie offensive ne pouvait viser qu'à me détruire, simplement.

 Ma mère me regarda de ses yeux noyés de lumière arcanique dorée et plaça délicatement dans une poche de mon vêtement quelques feuilles de parchemin pliées. Puis elle me tendis le ba^ton que j'avais trouvé dans ma chambre. Galaëlle se tenait à la limite de la barrière et avait posée une main dessus. La sphère était toujours bombardée de sortilèges létaux de la part du Tedolon et d'Uanor mais au milieu du tumulte je pus entendre la voix sourde de la Reine qui parvenait à grand peine à passer le sortilège d'Interdiction: « Raerauntha! Ne fais pas ça! Tu vas libérer le chaos sur Osgild! »
Ma mère se pencha à mon oreille et me dit d'une voix douce: « Si tu cherche de l'aide, trouve Maeldes.

 Et puis plus rien.
Je me suis retrouvée au milieu d'une calme clairière. Accueillie par le champ serein des grillons sous une voute céleste particulièrement lumineuse. Mais les arbres autour de moi m'étaient étrangers. Mes connaissances en botanique limitées ne me permirent que de conclure que je n'étais plus en Hautesylve et qu'il y avait des chances pour que ma mère m'ait envoyé assez loin de notre Royaume. Je décidais de me mettre en mouvement rapidement car les mages du Tedolon ne tarderaient pas à filer la signature arcanique de la téléportation dont ma mère m'avait fait bénéficier et allaient débarquer en nombre pour mettre la main sur ma personne. Alors que je m'enfonçait à l'aveugle dans cette forêt inconnue, je pensait à ma mère qui devait lutter seule pour retarder le Tedolon. Si elle les retenait quelques secondes; cela suffirait à ce que la signature s'estompe et qu'elle devienne impossible à suivre... J'espère qu'elle va bien et qu'elle s'en est sortie...

 Au bout d'un moment qui m'a semblé durer une éternité à errer au hasard dans le sous-bois, je finis par déboucher sur un petit sentier forestier que je suivis en direction de l'ouest. Le jour se leva et alors que le soleil était encore bas dans le ciel, mon sentier déboucha sur une route plus large que je suivis jusqu'à arriver à un village humain de bonne taille. Je dépensais les quelques pièces que j'avais sur moi pour acheter une grande cape de voyage afin de dissimuler ma robe elfique. Déjà les humains me jetaient d'étranges regards et discutaient entre eux à voix basse. Une jeune elfe si richement vêtu avait effectivement de quoi éveiller les soupçons ainsi que les intentions les plus mauvaises.
J'achetai aussi un sac et quelques provisions et décidait de quitter l'endroit.
Je passait ma nouvelle cape et jetait sa capuche sur ma tête; j'étais un peu plus discrète et prête à voyager. En effet je voulais m'éloigner de ce village pour m'installer dans une auberge ou je pourrait demeurer discrètement quelques semaines.

 J'ai rejoins Xxxxxxx ou je me suis installée dans une chambre à l'auberge Yyyyyyyy. C'est de là que je t'écris.
Le village se situe « ICI »
J'y suis depuis hier. J'ai voyagé quatre jours.
J'ai pris connaissance du contenu des parchemins que ma mère m'a confié avant de me téléporter.
Et à vrai dire, je ne sais pas quoi en penser... C'est tellement fou ce qu'il m'arrive.
J'ai compris maintenant pour quel motif ce bâtard d'Uanor voulait me faire juger.
 Je ne peux pas conserver ces lettres avec moi, c'est bien trop dangereux, je suis sûrement traquée par le Tedolon en ce moment même et je vais essayer de me faire oublier... Même si une elfe avec un seul bras... c'est facile à repérer... C'est pourquoi je t'ai joint à ce courrier les lettres données par ma mère. Prends-en bien soins ma cousine, car s'il est arrivé quoi que ce soit à ma mère et que le Tedolon parviens à me retrouver, ces écris seront c'est la seule chose qui raconte la totalité de l'histoire à l'origine de ma naissance...

 Tu comprendra aisément que dans la situation actuelle je ne peux pas retourner à Hautesylve. Je vais devoir me tenir loin du royaume des Hauts Elfes et il est possible que je ne puisse jamais plus y retourner...
Je t'écris car ma mère m'a conseillé de te contacter, c'est à toi que je confie ces courriers, je viendrai te trouver si l'avenir me le permet.
Je vais essayer de travailler à gagner quelque argent pour préparer mon voyage. Car je prévois de reprendre la route. Etant donné que ma carrière d'aspirant archiviste à la Grande Bibliothèque de Syndaril a brutalement pris fin, je pense endosser la carrière d'aventurière durant quelques temps. Tout du moins le temps de retrouver mes esprits et de décider quoi faire de toute ces informations. Je suis actuellement encore sous le choc de tant de révélations. Il a quelques jours de ça, mon avenir était brillant, je me destinais à une belle vie sous le Mallörn, entre les livres et les parchemins mais on aura soudainement décidé pour moi une tout autre vie. Je suis partie de Syndaril avec trois pièces d'or, une seule robe, une paire de chaussures et deux lettres... Je vais devoir gagner ma vie maintenant et devenir forte; continuer mon apprentissage de la magie seule sur les routes d'Osgild, comme les anciens aventuriers des légendes. Je ne sais pas encore si je dois tenter de percer le secret du bâton offert par mon père oui si je dois le briser en mille morceaux et oublier toute cette histoire...
Mais lorsque le temps sera venu je retournerai trouver ma mère et la venger si besoin. Une chose est sûre, ma cousine, c'est que le Tedolon tombera de ma main ou je mourrai en essayant.

 Prends soin de toi, et méfie toi du Tedolon plus encore qu'avant.



Ta cousine dévouée,






Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar


Dernière édition par Moxi le Lun 24 Avr - 23:14, édité 4 fois
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Mar 14 Mar - 19:23

La lettre de Raerauntha ul del Urilee (la mère de mon perso) à Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar (mon perso).


 Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar, tel est ton nom ma fille.

 J'ai rédigé sur ces pages mon histoire. Histoire qui mènera à la naissance de ce que j'ai de plus précieux au monde: toi ma fille.

 Tout d'abord, je dois m'excuser. M'excuser de t'avoir menti durant toutes ces années. Ton père n'est pas un guerrier elfe mort au combat lorsque tu étais trop jeune pour t'en souvenir.

 Il y a de cela plus d'une centaine d'années, alors que je venais tout juste d'être nommée Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril, je fus amenée à quitter Hautesylve plusieurs fois pour aller consulter des ouvrages détenus par les humains dans leurs bibliothèques. Lors d'un de ces voyages en dehors de notre forêt, je fus approchée par un messager qui me portait une note d'un mage anonyme. Ce mage me demandait si je serais favorable à une collaboration un peut particulière entre érudits visant au partage de connaissances ésotériques bien précises. Je fus tout d'abord étonnée de cette proposition cavalière qui au mieux montrait un véritable mépris du protocole et au pire n'était qu'un grossier piège. Mais après avoir reçu plusieurs de ces messages, la curiosité l'emporta sur la prudence et je décidai de rencontrer ce mystérieux mage. Après tout, que risquais-je? J'étais Raerauntha ul del Urilee, Archimage confirmée et sûre de ma puissance, je n'aurait pensais-je rien à craindre d'un mage trop peureux pour m'aborder en personne. J'étais alors encore bien jeune... Sache-le ma fille, être vaincue ne se fait pas forcément par le combat...

 Je me souviens encore de notre première rencontre. La lune brillait haut dans un ciel étoilé, notre première entrevue eut lieu au bord d'un petit lac non-loin de la lisière de Hautesylve. La personne que je découvrit alors me répugna et me fascina en même temps. Le mage qui tenait tant à me rencontrer était un elfe noir.

 Il se présenta sous le nom de Lathlaeril ol nar Ihimbrashkar.

 Cette nuit là, après avoir vaincu ma réticence à me tenir en compagnie d'un Elfe Noir et à contenir la répulsion que je ressentait en sa compagnie; Lathlaeril m'exposa son projet. Il était lui même à la tête de la Bibliothèque Invisible enfouie loin sous le sol d'Osgild dans les territoires Elfes Noirs et désirait consulter les pages d'un très ancien grimoire de nécromancie écrit par un de ses lointains aïeuls et actuellement détenu sous verrous magiques sous la Grande Bibliothèque de Syndoril: le Livre des Volontés de Mithrantar. Il proposa d'opérer un échange. Il m'affirma qu'il était capable d'entrer en possession d'un antique bourdon de puissance Haut Elfe que nous pensions perdus depuis des milliers d'années: le Pilier des Contraintes d'Ilvisar. Il m'affirma que l'artefact était en réalité entré en possession des Elfes Noirs et qu'ils l'avaient conservé hors de portée des Hauts Elfes si bien que l'objet fut considéré comme perdu à jamais par notre peuple. Et il était prêt à risquer de le soustraire à son propre peuple afin de l'échanger contre le Livre des Volontés de Mithrantar.

 Je refusai son offre sans hésiter.

 Mais l'elfe était un érudit et bien que nécromancien il n'en demeurait pas moins un Archimage d'une puissance redoutable, même pour moi. Et devant mon refus de coopérer à son insensé projet, il prit le parti de ne pas insister mais de me proposer quelques échanges mineurs de connaissances afin d'apprendre l'un de l'autre et de poser les premiers jalons d'une collaboration mineure au nom de l'érudition. Bien que voyant clair dans son jeu, je ne pouvait pas m'empêcher de ressentir une étrange fascination pour cet être si différent et pourtant si proche de moi. A cette époque je ne le savais pas encore mais j'étais déjà vaincue...

 A cette entrevue secrète s'ensuivit une autre quelques mois plus tard. Puis une autre. Puis une autre. Puis une autre... Au début nous échangions quelques parchemins mineurs et autres tomes exotiques. Puis les discutions devinrent de plus en plus personnelles et nous nous miment à parler de nos recherches, allant avec le temps jusqu'à participer aux recherches de l'autre, dans un esprit de véritable entente et entraide. Et le temps passant, oubliant les antiques rivalités, nous devinrent de véritables amis. Transportés par notre relation secrète et par la beauté de la situation: la Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril et l'Archon-Archiviste de la bibliothèque Invisible travaillant de concert à faire avancer la connaissance et le savoir. Et le secret donnait à toute cette histoire le frisson que seul l'interdit sait offrir.

 En quelques années, Lathlaeril et moi devinrent si proches que je finis par avoir une confiance véritable dans sa bonne foi. Si bien qu'un jour je lui avouai être convaincue qu'il m'apporterai le Pilier des Contraintes d'Ilvisar si je lui portait le Livre des Volontés de Mithrantar et que j'étais prête à risquer d'ôter le tome de nécromancie de sa prison d'arcanes pour le lui remettre en échange du bâton de pouvoir.
Au terme d'interminables discussions, nous finirent par tomber d'accord. L'échange aurait lieu à notre prochaine entrevue.



 Je ne m'étais pas trompée.
Lathlaeril se présenta avec le Pilier des Contraintes d'Ilvisar en main. De mon coté je tenais le tome maudit qu'il convoitait.
L'échange se déroula sans cérémonie, un simple changement de main.
Voilà, c'était fait. Cette entreprise commencée il y a de cela plusieurs années s'avérait être un succès. Le nécromancien tenait dans ses mains le Livre des Volontés de Mithrantar.
Mais nous savions tout deux ce que cela signifiait. Retourner ainsi des objets de pouvoir aussi puissants à leur peuple d'origine n'était pas un acte anodin et bien que je sois en droit de disposer des propriétés de la Grande Bibliothèque, ce genre de décision ne se prend traditionnellement seule, sans l'avis du Conseil des Archivistes, et encore moins sans l'accord de la Reine... Ce qui voulait dire que pour éviter toutes enquête et complication, nous devrions mettre un terme à notre collaboration et à jamais cesser de nous voir.
Nous passâmes la nuit à discuter de choses et d'autres, à évoquer des souvenirs et parler de nos avenirs respectifs. Mais lorsque vint le moment des adieux, sous un ciel rouge parsemé d'étoiles que les premières lueurs du jour faisaient lentement disparaître, Lathaeril m'étreignit et m'embrassa sur les lèvres. Ce fut la première fois que nos peaux entrèrent en contact mais lorsque nos lèvres se touchèrent ce baiser s'imposa à moi comme une évidence. Tout ce temps passé en sa compagnie, sa peau noire, ses cheveux blancs, braver l'interdit, vivre le secret, tout ces sentiments ignorés enfouis au fond de moi... Je sentis mon cœur exploser d'extase mêlée de confusion. Je perdis le sens des réalités et m'abandonnait totalement à ce monde fait de contraires qui s'attirent. Et sans que je n'ai vraiment le temps de rattraper cette réalité qui fuyait devant moi, tu fut conçue.

 Je retournai donc à Syndoril sans savoir que je portais en moi une graine de vie.
Je décidai de prendre les devants et le jour même demandai une audience avec Galaëlle, notre Reine, mon amie.
Je lui racontai alors l'histoire de ma relation académique avec l'Archiviste Elfe Noir, en omettant volontairement de lui exposer les toutes dernières heures de notre dernière rencontre... La Reine se montra compréhensive et bien qu'elle désapprouva mon comportement qui aurait pu s'avérer dangereux pour tout notre peuple, elle savait qu'entreprendre des sanctions trop lourdes envers un Archimage de ma stature était quelque peu délicat; Hautesylve n'avait que trop besoin d'elfes de ma qualité Elle s'en remit donc à mon jugement et je m'en tirai avec quelques sanctions mineures mais en conservant mon poste de Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril; le tout dans la plus grande discrétion. Le Pilier des Contraintes d'Ilvisar fut confié à l'Ordre des Archimages et l'on raconta qu'il avait été racheté à un groupe d'aventuriers l'ayant découvert par hasard au cours d'une quête.

 Malgré une profonde mélancolie et une grande tristesse de savoir que jamais plus je ne reverrai mon Elfe Noir; la vie repris son cours normal.
 Durant quelques mois tout moins...
 Car vint un jour où il devint évident que je portais un enfant, et je savais que son père ne pouvait être que Lathlaeril ol nar Ihimbrashkar. Lorsque la rondeur de mon ventre n'était plus possible à dissimuler les elfes de mon entourage commencèrent à se poser des questions. Une elfe dans ma position ne pourrait pas s'en tirer avec un petit mensonge improvisé. En tant que membre de la cour, amie de la reine et Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril, j'allais devoir rendre des comptes...
Pour la seconde fois je demandai une audience à la Reine.
Mais cette fois je lui racontai toute l'histoire.
Lorsque je lui avouai porter l'enfant de Lathlaeril, Galaëlle entra dans une fureur qui ne lui ressemblait pas et qui me terrifia. Mais devant l'ampleur de ma détresse, et en vertu de notre amitié, Galaëlle fit preuve d'une grande compassion et quelques jours plus tard elle me remis en main propre un contrat. Ce contrat énumérait les conditions que je devrais respecter afin qu'elle permette à « l'hybride » d'échapper à l'exil.
Ces conditions sont les suivantes:
-L'enfant devra porter en toute circonstance un enchantement d'illusion cachant sa nature hybride pour lui donner l'apparence d'un Haut Elfe.
-L'enfant ne devra jamais être en mesure de briser l'enchantement d'illusion qu'il portera.
-L'enfant devra ignorer sa condition d'hybride.
-L'enfant devra ignorer l'identité de son géniteur.
En échange de quoi l'enfant hybride sera placé sous la protection du Royaume de Hautesylve, aucune action ne sera entreprise contre lui et une vie de Haut Elfe normale lui sera permise.
Le contrat stipulait que le moindre manquement au respect strict de l'une de ces clauses entrainerait la rupture du contrat et par conséquent la prononciation d'une sentence d'exil et la déchéance de la nationalité Haut Elfe pour l'enfant hybride, prenant effet instantanément sans aucune forme de procès. Le présent contrat est un contrat magique passé entre la Reine Galaëlle Main d’étoile et la Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril Raerauntha ul del Urilee. Toute violation d'une de ces clauses serait instantanément connue des deux partis et les sentences énoncées plus haut instantanément appliquées.



 Je n'eu d'autre choix que d'accepter. Je suis désolée ma fille, mais je ne pouvais pas condamner mon enfant à l'exil et le laisser confier à une famille d'accueil. Sans compter que personne n'aurait pris le risque d'élever un demi-Elfe Noir... Malgré tous ces mensonges, tu serais bien plus en sécurité ici à la cour de la Reine.

 Lorsque tu es née, ta peau était clairement d'une couleur différente de la mienne. Tes cheveux presque blancs et tes yeux trop foncés trahissaient eux aussi ton origine à demi Elfe Noire.
Notre Reine Galaëlle, entourée d'un groupe d'Archimages sélectionnés pour l'occasion; dont je dois l'avouer même si la honte me terrasse rien que d'y penser, je faisais partie; travailla à la création d'un bracelet enchanté dont la fonction serait de porter un puissant sortilège d'illusion permettant de camoufler ta nature hybride et ainsi te donner les traits classiques de notre noble race Haut Elfe.
Tu n'était âgée que de neuf jours lorsque l'enchantement fut mis en place. Mais lors du rituel où le bracelet devait être scellé à ton bras et infusé de l'enchantement, quelque chose d'inattendu et de terrible se produisit. Ton petit corps rejeta violemment l'objet magique et le sort qu'il portait. Mais ce rejet fut d'une nature particulière. Si particulière qu'il prit tout notre groupe par surprise. Des filets de magie s'échappèrent de ton bras, sous le bracelet. Des filets de lumière poly-chromatiques, signature de la Voie du Chaos... Avec l'apparition si soudaine d'une autre source de magie nous perdîmes le contrôle du rituel en cours et sous l'impulsion des courants magiques qui émanaient de ton bras, toute l'énergie du rituel nous échappa et la magie chaotique qui repoussait le bracelet consuma ton bras droit dans une gerbe aveuglante d'énergie chaotique pure.

 Les minutes qui s'ensuivirent ne furent que confusion et désordre. Certains d'entre nous furent blessés dans l'explosion. Uanor ul del Nùrben, un Archimage à la pensée radicale et conservatrice et qui n'était là que pour s'assurer que l'enchantement serait un succès tant il haïssait l'idée d'un enfant hybride d'elfe noir, tenta de profiter de la débâcle pour t'ôter la vie alors que tu gisait terriblement blessée sur l'hôtel d'enchantement. Je parvins in extremis à contrer le mortel sortilège qu'il te destinait et à l'engager dans un Duel Psychique. Tout autours de nous n'était que désorganisation et dérangement, certains étaient occupés à soigner leurs blessures, d'autres à contenir le flot d'énergie chaotique multicolore qui s'échappait en grande quantité de ta blessure. Dans cette confusion notre Duel Psychique passa inaperçu pendant quelques instants, si bien que j'eus le temps de réduire ce perfide scélérat d'Uanor à l'état de larve bavante recroquevillée sur le marbre. La Reine eut le temps d'intervenir avant que je ne puisse achever cette ordure mais crois moi que si le temps m'en avait été laissé, nous serions définitivement débarrassés d'Uanor ul del Nùrben et de toute son engeance aux idées ayant cinq mile ans de retard! Bref, cela ôta toute velléité d'agression envers toi à quiconque se trouvait dans la pièce et pouvait témoigner, en posant les yeux sur Uanor gisant, du prix à payer pour attenter à ta petite personne.
Une fois les flux de magie sous contrôle nous avons pu refermer ta blessure. Je suis désolé ma fille mais ce jour là nous n'avons pu te rendre ton bras, il fut intégralement désintégré par cette étrange émanation de magie chaotique. Il n'en restait rien.

Tu fus gardée secrète encore quelques semaines, le temps qu'il prit à la Reine et à nous autres Archimages impliqués dans cette affaire pour mettre au point un nouveau rituel d'enchantement d'illusion pour camoufler ton origine.
Cette fois-ci, nous étions préparés et le rituel se déroula sans problèmes. Ton corps tenta à nouveau de rejeter le bracelet mais nous parés à cette éventualité et l'enchantement que nous avions préparé était bien plus solide.
Le bracelet fut scellé autours de ton poignet gauche; oui c'est le bracelet que tu portes depuis presque cent ans maintenant; et rendu impossible à enlever. L'enchantement pris effet en quelques minutes. Et tu devint alors méconnaissable. Une toute autre physionomie vint remplacer tes traits naturels, ta peau et tes yeux s'éclaircirent, et tes cheveux prirent la même teinte que les miens.

 La suite de l'histoire ne t'es pas inconnue. J'ai pu t'élever au sein de mon peuple, la Reine elle-même décida que l'on te raconterai que ton père était un aventurier et qu'il mourut quelques temps après ta naissance, alors que tu étais encore en très bas age. On te raconta aussi que tu avais perdu ton bras droit à cause d'une maladie rare et que le bracelet que tu portes au poignet gauche contient un enchantement empêchant cette maladie de se propager. Tout cela est faux, tu le sais maintenant.

 Mais si tu lis un jour cette lettre c'est que quelque chose de terrible s'est produit et qu'une des quatre clauses du contrat qui te lie au peuple Haut Elfe a été violée...

 J'ai rédigé cette lettre en prévision de ce jour, au cas où tu serais confrontée à des évènements qui te dépassent, et que tu aurais grand besoin de connaître toute ton histoire afin de mieux comprendre tout ce qu'il t'arrive.

 Je t'assure ma fille bien aimée, que je serais toujours là pour toi et que je me battrai jusqu'au bout pour assurer ta sécurité; tu pourra toujours compter sur l'amour de ta mère.




 Méfie toi d'Uanor ul del Nùrben et de ses sbires du Tedolon, ils ne m'ont jamais pardonné l'affront que j'ai fait subir à leur maître en lui faisant lécher la poussière lors du premier rituel. Ils portent toujours le ressentiment de n'avoir pu trouver à se venger de moi et vouent à ton existence une haine sans bornes. Si tu n'avais été placée sous la protection de la Reine et de la mienne, le Tedolon t'aurais fait disparaître de la surface d'Osgild depuis bien longtemps.

 Je suis encore une fois désolée de tout ces mensonges mais je ne pouvais pas t'abandonner, je voulais te garder auprès de moi, sans quoi la douleur de ne plus jamais revoir mon aimé m'aurait conduite aux portes de la folie.








Je t'aime,

Archimage Raerauntha ul del Urilee, Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril.


Dernière édition par Moxi le Lun 24 Avr - 23:14, édité 1 fois
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Mar 21 Mar - 23:58

Pas de réponse toujours? ^^'
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Jeu 23 Mar - 9:38

Suite des infos:
La campagne Anathazerïn va débuter ( les perso de manu, demi-elfe prêtre et josé, elfe noir" en quête de rédemption" voleur, sont prêt) dans la principauté d'Arly, à une demi-journée de marche du village de Clairval.
Il y a 30 ans, les enfants de Clairval ont disparus lors d'une sombre nuit, l'enquête révéla que l'eau du puits avait été empoisonnée par un saltimbanque itinérant qui avait été fait prisonnier par des gobelins. Ceux ci détenaient sa femme et l'avaient obligé à les aider pour kidnapper les gamins qui avaient été livrés la nuit même au chateau du baron.
Accompagnés des villageois, un groupe de héros se rendit au château. Celui ci était ensorcelé et les enfants découverts, pétrifiés.
Une fois le baron délivré, il révéla aux héros la cause de ces évènements, un puissant nécromencien avait été délivré de sa prison où un ancêtre du baron l'avait enfermé. Le sorcier voulait utiliser les âmes des enfants pour retrouver sa puissance et se venger.
L'intervention des héros permit de sauver les enfants et d'anéantir le nécromencien et ses sbires de mort-vivants.
Les "héros de Clairval" comme on les appelle aujourd'hui résident encore dans les parages:
Krush, le guerrier demi-orc vit paisiblement dans une clairière prés du village.
Félindra Lupus,rôdeuse humaine, qui de par sa vocation, disparaît souvent et réapparaît lorsque l'on s y attend le moins.
Rodrick de hautepierre, voleur, aujourd'hui baron du chateau de Clairval.
Maëla Elethian, magicienne haut elfe, que l'on aperçoit occasionnellement lorsqu'elle rend visite à ses anciens compagnons d'arme. C'est lors d'une conversation avec elle que Maëlwé à eue vent de l'histoire des disparus de Clairval.
ET enfin Karoom, prêtre nain, qui vit dans une clairière, prés de Clairval. Il est à l'origine de votre venue à Clairval.
EN effet, Karoom vient de terminer un temple dédié à l'ensemble du pantheon de la lumière, sous les hospices du dieu forgeron Thürdim (Arshran chez les humains).
A cette occasion et pour l'inauguration, vous êtes en route pour Clairval mais la pluie n'a pas cessée de tomber depuis des jours, les sentiers sont boueux et s'orienter devient difficile...



don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Jeu 23 Mar - 9:51

J'allais oublier, tu peux donner rendez vous à ta cousine à l'auberge du vieux pont, sur la route de Clairval, par ces temps difficiles , on dit que Jerro, un guide de la région, y réside souvent et moyennant quelques pièces, vous conduira à votre destination.
Je rectifie l'erreur du message précédent: vous êtes à 2/3 jours de marches du village de Clairval.

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Jeu 23 Mar - 20:05

Ok ça marche.

Et sinon pas de correction à mon bg, c'est validé?
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Ven 24 Mar - 8:53

C'est validé, même si l'épaisseur de ton bg laisse penser à une magicienne de niveau 32 et non de niveau 1.
Tu m'éclaireras sur certains points avant la partie car je n'ai pas tout enregistré mais voilà un bon perso presque prêt, ne manque que les caractéristiques chiffrées.

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Sam 25 Mar - 17:47

don-diego a écrit:C'est validé, même si l'épaisseur de ton bg laisse penser à une magicienne de niveau 32 et non de niveau 1.

Ben non pas vraiment puisque l'histoire racontée se passe avant sa naissance et quelques semaines après sa naissance pour expliquer sa nature hybride et pourquoi elle a une apparence de Haut Elfe.
Et l'histoire qui précipite son départ se déroule sur moins d'une heure de temps et elle la subit plus qu'elle n'y participe.

Je vais résumer le bg pour que ça soit plus clair.

Généralités:
Nom: Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar.
Age: 100 ans.
Genre: Feminin.
Mère: Archimage Raerauntha ul del Urilee, Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril (Haut Elfe)
Père: Archimage Lathlaeril ol nar Ihimbrashkar, Archon-Archiviste de la Bibliothèque Invisible (Elfe Noir)
Race: Elfe hybride (Mère Haut Elfe, père Elfe Noir)
Profession: Bibliothécaire (à la Grande Bibliothèque de Syndoril).
Etudes en cours: Apprentie Magicienne.
Classe: Magicienne.
Alignement: Chaotique Bon
Caractéristiques physiques: Apparence d'une Haut Elfe, a perdu son bras droit (en bas âge).

Circonstances de sa naissance:
Sa mère a conduit en secret des recherches en collaboration avec un Archimage Archiviste Elfe Noir. A l'issu de cette collaboration les deux elfes ont échangé deux artefacts très anciens et puissants et ont eu un enfant.

Le contrat avec la Reine des Haut Elfes:
La mère de Maelwë étant amie avec la Reine Galaëlle, cette dernière lui apermis de garder l'enfant à Syndoril sous quatre conditions strictes:
-L'enfant devra porter en toute circonstance un enchantement d'illusion cachant sa nature hybride pour lui donner l'apparence d'un Haut Elfe.
-L'enfant ne devra jamais être en mesure de briser l'enchantement d'illusion qu'il portera.
-L'enfant devra ignorer sa condition d'hybride.
-L'enfant devra ignorer l'identité de son géniteur.

Le rituel d'enchantement d'illusion:
Lors du rituel qui devait permettre à un bracelet enchanté d'être posé sur le nouveau né, Maelwë fit un rejet de l'objet sous forme d'une puissante énergie poly-chromatique (signature d'une magie chaotique) qui lui consuma le bras droit.
Profitant de la confusion qu'engendra cet évènement, Uanor ul del Nùrben, un Archimage à la pensée radicale et conservatrice tenta de tuer l'enfant. Mais la mère de l'enfant intervint
et engagea un Duel Psychique contre Uanor et triompha, fesant échouer la tentative d'assassinat. Depuis ce jour il existe une haine féroce entre Uanor (et son organisation radicale le Tedolon) et la famille Urilee.
Un second rituel fut mené quelques semaines plus tard avec succès et un bracelet d'enchantement fut scellé autours du poignet gauche de l'enfant. Ce bracelet porte un puissant rituel d'illusion qui cache la nature d'hybride de Maelwë et lui donne les traits d'un Haut Elfe normal.

Le complot d'Uanor ul del Nùrben:
Uanor est un Archimage Haut Elfe qui a fait carrière dans la politique. Il a délaissé les salles d'études et les champs de bataille pour se consacrer aux activités de politicien à la cour de la Reine Galaëlle Main d'Etoile. Il véhicule une pensée radicale dont l'idée principale est que les Haut Elfes sont la race supérieure d'Osgild et que toutes les autres races devraient leurs êtres asservis ou éradiquées. Il considère que les Humains, les Nains et les Gnomes devraient êtres leurs esclaves, que les Elfes Sylvains devraient rendre des comptes à la Reine Haut Elfe et que les Orcs et les Elfes Noirs devraient êtres éliminés. Il est bien entendu évident qu'il voue une haine terrible aux Elfes "croisés". Les demi-elfes sont pour lui une abomination qui souille le sang pur des Haut Elfes.
Il a créé un groupuscule pour organiser les Elfes partageant sa pensée radicale. Ce groupe s'appelle "Le Tegolon" et son action vise à promouvoir la suprématie Haut Elfes sur les Terres d'Osgild. Le groupe est redouté car au fil du temps il s'est constitué une véritable milice de guerrier entraînés et dont le caractère belliqueux n'est plus à prouver.
Uanor est au courant de la nature d'hybride Elfe Noir de Maelwë et lui et le Tedolon conspirent à la perte de la famille Urilee depuis cent ans.
Uanor et le Tedolon ont en secret mené une véritable investigation afin de découvrir l'identité du père Elfe Noir de Maelwë et ont mis au point un complot qui s'est révélé le soir de l'anniversaire des cent ans de Maelwë.
Uanor a contacté le père de Maelwë et l'a convaincu, a grand renfort de mensonge et fausse information, de mettre au point un bâton magique contenant une charge d'un sortilège de désenchantement capable de briser le la magie du bracelet de Maelwë et de lui offrir en cadeau pour ses cent ans.
Ainsi, Maelwë en recevant le cadeau de son père se retrouve en situation de rupture du contrat passé antre la Reine et sa mère avant sa naissance.
Le Tedolon qui a organisé tout ça s'empresse de mettre la main sur Maelwë et la traîne en Salle du Jugement pour la faire condamner par la Reine à l'exil (ils ont ensuite l'intention de l'assassiner). Mais lors du procès, sa mère intervient et téléporte sa fille hors de Hautesylve en lui ayant remis le bâton de désenchantement ainsi qu'une lettre écrite de sa main et racontant toute l'histoire de sa naissance. Elle lui remet aussi une lettre écrite par son père dans la quelle figure l'histoire du bâton offert mais la mère de Maelwë a effacé le mot de pouvoir permettant de déclencher le sort contenu dans le bâton et qui pourrait désenchanter son bracelet lui permettant ainsi de retrouver son apparence normale.

Le début de l'aventure:
Maelwë se retrouve donc seule dans la forêt et marche jusqu'à trouver une auberge où s'installer discrètement. Elle finira par passer quelques jours à l'Auberge du Vieux Pont, sur la route de Clairval.
Ses perspectives d'avenir à Syndoril semblent être anéanties. Elle sait que le Tedolon mettra tout en oeuvre pour la trouver et l'éliminer donc impossible pour elle de retourner en Hautesylve à court ou moyen terme. De plus, la Reine doit être furieuse contre elle et sa mère doit probablement avoir fui le royaume Haut Elfe ou bien avoir rendu les armes et s'être laissée emprisonnée. Quoi qu'il en soit, il est pour le moment impossible de la retrouver.
Lors de son séjour sur la route de Clairval, Maelwë a croisé une connaissance: l'Héroïne Maëla Elethian. Les familles Elethian et Urilee ont une longue tradition d'étude de la magie. Il fut courant au cours des âges que certains des plus puissants Archimages Haut Elfes furent issus des rangs des Elethian et des Urilee si bien que les deux familles entretiennent une rivalité amicale depuis des siècles. Bien qu'éloignée des affaires de la cour, les Elethian ont toujours été ouvertement déclarés comme opposants au Tedolon et Maelwë a décidé de demander conseil auprès de la puissante Mage Elfe. Elle a donc décidé d'endosser quelques temps la carrière d'aventurière. Le temps d'accumuler de l'expérience et de terminer son apprentissage de la magie, ainsi que de se constituer un petit pécule pour s'offrir quelque artefact qui augmenterait ses chances de survie face aux agents du Tedolon.
Mais elle a surtout besoin de temps pour comprendre qui elle est.

La suite?:
Maelwë a cinq arcs possibles à développer:
- travailler à détruire le Tedolon.
- retrouver (venger?) sa mère.
- retrouver son père pour découvrir le mot de pouvoir qui déclenchera le sortilège de désenchantement du bâton qu'elle porte et retrouver son apparence normale.
- explorer la magie chaotique qu'elle semble porter naturellement en elle.
- retrouver la grâce de la Reine Galaëlle Main d'Etoile.


Dernière édition par Moxi le Lun 24 Avr - 23:15, édité 1 fois
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Manu le Sam 25 Mar - 19:41

Moxi a écrit:
don-diego a écrit:C'est validé, même si l'épaisseur de ton bg laisse penser à une magicienne de niveau 32 et non de niveau 1.

Ben non pas vraiment puisque l'histoire racontée se passe avant sa naissance et quelques semaines après sa naissance pour expliquer sa nature hybride et pourquoi elle a une apparence de Haut Elfe.
Et l'histoire qui précipite son départ se déroule sur moins d'une heure de temps et elle la subit plus qu'elle n'y participe.

Je vais résumer le bg pour que ça soit plus clair.

Généralités:
Nom: Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar.
Age: 100 ans.
Genre: Feminin.
Mère: Archimage Raerauntha ul del Urilee, Première Archiviste de la Grande Bibliothèque de Syndoril (Haut Elfe)
Père: Archimage Lathlaeril ol nar Ihimbrashkar, Archon-Archiviste de la Bibliothèque Invisible (Elfe Noir)
Race: Elfe hybride (Mère Haut Elfe, père Elfe Noir)
Profession: Bibliothécaire (à la Grande Bibliothèque de Syndoril).
Etudes en cours: Apprentie Magicienne.
Classe: Magicienne.
Alignement: Chaotique Bon
Caractéristiques physiques: Apparence d'une Haut Elfe, a perdu son bras droit (en bas âge).

Circonstances de sa naissance:
Sa mère a conduit en secret des recherches en collaboration avec un Archimage Archiviste Elfe Noir. A l'issu de cette collaboration les deux elfes ont échangé deux artefacts très anciens et puissants et ont eu un enfant.

Le contrat avec la Reine des Haut Elfes:
La mère de Maelwë étant amie avec la Reine Galaëlle, cette dernière lui apermis de garder l'enfant à Syndoril sous quatre conditions strictes:
-L'enfant devra porter en toute circonstance un enchantement d'illusion cachant sa nature hybride pour lui donner l'apparence d'un Haut Elfe.
-L'enfant ne devra jamais être en mesure de briser l'enchantement d'illusion qu'il portera.
-L'enfant devra ignorer sa condition d'hybride.
-L'enfant devra ignorer l'identité de son géniteur.

Le rituel d'enchantement d'illusion:
Lors du rituel qui devait permettre à un bracelet enchanté d'être posé sur le nouveau né, Maelwë fit un rejet de l'objet sous forme d'une puissante énergie poly-chromatique (signature d'une magie chaotique) qui lui consuma le bras droit.
Profitant de la confusion qu'engendra cet évènement, Uanor ul del Nùrben, un Archimage à la pensée radicale et conservatrice tenta de tuer l'enfant. Mais la mère de l'enfant intervint
et engagea un Duel Psychique contre Uanor et triompha, fesant échouer la tentative d'assassinat. Depuis ce jour il existe une haine féroce entre Uanor (et son organisation radicale le Tedolon) et la famille Urilee.
Un second rituel fut mené quelques semaines plus tard avec succès et un bracelet d'enchantement fut scellé autours du poignet gauche de l'enfant. Ce bracelet porte un puissant rituel d'illusion qui cache la nature d'hybride de Maelwë et lui donne les traits d'un Haut Elfe normal.

Le complot d'Uanor ul del Nùrben:
Uanor est un Archimage Haut Elfe qui a fait carrière dans la politique. Il a délaissé les salles d'études et les champs de bataille pour se consacrer aux activités de politicien à la cour de la Reine Galaëlle Main d'Etoile. Il véhicule une pensée radicale dont l'idée principale est que les Haut Elfes sont la race supérieure d'Osgild et que toutes les autres races devraient leurs êtres asservis ou éradiquées. Il considère que les Humains, les Nains et les Gnomes devraient êtres leurs esclaves, que les Elfes Sylvains devraient rendre des comptes à la Reine Haut Elfe et que les Orcs et les Elfes Noirs devraient êtres éliminés. Il est bien entendu évident qu'il voue une haine terrible aux Elfes "croisés". Les demi-elfes sont pour lui une abomination qui souille le sang pur des Haut Elfes.
Il a créé un groupuscule pour organiser les Elfes partageant sa pensée radicale. Ce groupe s'appelle "Le Tegolon" et son action vise à promouvoir la suprématie Haut Elfes sur les Terres d'Osgild. Le groupe est redouté car au fil du temps il s'est constitué une véritable milice de guerrier entraînés et dont le caractère belliqueux n'est plus à prouver.
Uanor est au courant de la nature d'hybride Elfe Noir de Maelwë et lui et le Tedolon conspirent à la perte de la famille Urilee depuis cent ans.
Uanor et le Tedolon ont en secret mené une véritable investigation afin de découvrir l'identité du père Elfe Noir de Maelwë et ont mis au point un complot qui s'est révélé le soir de l'anniversaire des cent ans de Maelwë.
Uanor a contacté le père de Maelwë et l'a convaincu, a grand renfort de mensonge et fausse information, de mettre au point un bâton magique contenant une charge d'un sortilège de désenchantement capable de briser le la magie du bracelet de Maelwë et de lui offrir en cadeau pour ses cent ans.
Ainsi, Maelwë en recevant le cadeau de son père se retrouve en situation de rupture du contrat passé antre la Reine et sa mère avant sa naissance.
Le Tedolon qui a organisé tout ça s'empresse de mettre la main sur Maelwë et la traîne en Salle du Jugement pour la faire condamner par la Reine à l'exil (ils ont ensuite l'intention de l'assassiner). Mais lors du procès, sa mère intervient et téléporte sa fille hors de Hautesylve en lui ayant remis le bâton de désenchantement ainsi qu'une lettre écrite de sa main et racontant toute l'histoire de sa naissance. Elle lui remet aussi une lettre écrite par son père dans la quelle figure l'histoire du bâton offert mais la mère de Maelwë a effacé le mot de pouvoir permettant de déclencher le sort contenu dans le bâton et qui pourrait désenchanter son bracelet lui permettant ainsi de retrouver son apparence normale.

Le début de l'aventure:
Maelwë se retrouve donc seule dans la forêt et marche jusqu'à trouver une auberge où s'installer discrètement. Elle finira par passer quelques jours à l'Auberge du Vieux Pont, sur la route de Clairval.
Ses perspectives d'avenir à Syndoril semblent être anéanties. Elle sait que le Tedolon mettra tout en oeuvre pour la trouver et l'éliminer donc impossible pour elle de retourner en Hautesylve à court ou moyen terme. De plus, la Reine doit être furieuse contre elle et sa mère doit probablement avoir fui le royaume Haut Elfe ou bien avoir rendu les armes et s'être laissée emprisonnée. Quoi qu'il en soit, il est pour le moment impossible de la retrouver.
Lors de son séjour sur la route de Clairval, Maelwë a croisé une connaissance: l'Héroïne Maëla Elethian. Les familles Elethian et Urilee ont une longue tradition d'étude de la magie. Il fut courant au cours des âges que certains des plus puissants Archimages Haut Elfes furent issus des rangs des Elethian et des Urilee si bien que les deux familles entretiennent une rivalité amicale depuis des siècles. Bien qu'éloignée des affaires de la cour, les Elethian ont toujours été ouvertement déclarés comme opposants au Tedolon et Maelwë a décidé de demander conseil auprès de la puissante Mage Elfe. Elle a donc décidé d'endosser quelques temps la carrière d'aventurière. Le temps d'accumuler de l'expérience et de terminer son apprentissage de la magie, ainsi que de se constituer un petit pécule pour s'offrir quelque artefact qui augmenterait ses chances de survie face aux agents du Tedolon.
Mais elle a surtout besoin de temps pour comprendre qui elle est.

La suite?:
Maelwë a cinq arcs possibles à développer:
- travailler à détruire le Tedolon.
- retrouver (venger?) sa mère.
- retrouver son père pour découvrir le mot de pouvoir qui déclenchera le sortilège de désenchantement du bâton qu'elle porte et retrouver son apparence normale.
- explorer la magie chaotique qu'elle semble porter naturellement en elle.
- retrouver la grâce de la Reine Galaëlle Main d'Etoile.

"Résumé" donc... cheers
Ceci dit, bravo, je suis impressionné par ton boulot. Ca va faire pâle, en comparaison, les 5 lignes de BG que je vais fournir pour le mien...

Manu

Messages : 62
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 37
Localisation : Avensan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Mar 25 Avr - 1:46

Livre de base de CO - P19 a écrit:Compétence de langue
Chaque personnage débute en sachant parler la langue officielle de la région, plus la langue de sa race ou de son ethnie.

Du coup je voulais savoir; quelle est la langue officielle de la région où se trouve Hautesylve?
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par don-diego le Sam 29 Avr - 9:45

Moxi a écrit:
Livre de base de CO - P19 a écrit:Compétence de langue
Chaque personnage débute en sachant parler la langue officielle de la région, plus la langue de sa race ou de son ethnie.

Du coup je voulais savoir; quelle est la langue officielle de la région où se trouve Hautesylve?

Les premières langues parlées et écrites étaient celles des haut elfes et des nains, par la suite , le language "commun" fût introduit par l'empire des hommes. Aujourd'hui c'est celui-ci qui permet tout les échanges dans les terres d'Osgild même si certaines espèces mettent un point d'honneur à ne parler que leur langue natale.

don-diego

Messages : 71
Date d'inscription : 18/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Sam 29 Avr - 16:11

Ok nickel, je vais ajouter "Commun" sur ma fiche de persos.
Je l'ai bientôt terminée, je te l'enverrai pour que tu me la valide/corrige Wink
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Moxi le Ven 19 Mai - 17:47

Guide du joueur d'Anathazerïn, p.7, \"Elfes" a écrit:La seule grande nation des elfes est le royaume de Hautesylve. Toutefois, les personnages (elfes ou autres) ne sont pas autorisés à appartenir à cette nation dans le cadre de la campagne Anathazerïn.

...

Je fais quoi de mes dix pages de BG?... T T
avatar
Moxi
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 34
Localisation : Talence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [CO][Perso]Maelwë ul del Urilee-Ihimbrashkar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum